commune nouvelle en France La loi 2015

vache lotoise

Commune nouvelle en France : La loi 2015 contre les communes, les villages

Des technocrates souhaitent nous imposer les communes nouvelles

cheval et gariotte

Regroupez-vous !... Ou comment les professionnels de la politique veulent accaparer tous les pouvoirs...

Pourquoi des communes nouvelles ?

le 10 octobre 2014, dans une très grande discrétion, notre gouvernement engagea une « procédure accélérée » et hop, le 16 mars 2015 « la loi relative à l’amélioration du régime de la commune nouvelle, pour des communes fortes et vivantes » fut promulguée. Sans que les communes modestes aient le temps de réagir, même d’être informées ! Dans un quasi consensus politique où seuls M. Marc Dolez au Parlement et M. Jean-Pierre Bosino au Sénat se sont ouvertement opposés.
D'autres ont témoigné des réticences...

Les journalistes ne semblent pas avoir creusé le sujet : ils ont relayé l'opinion des installés.

Et pour passer "en force et en douceur" : l’état diminue sa dotation et place les maires devant l’alternative : augmentez les impôts ou fusionnez en "commune nouvelle"... avec une dotation alors préservée... même augmentée de 5%... durant trois ans... Et ensuite, le coup de massue !

Les communes gérées, depuis des décennies, pour le bien de leurs habitants, sans folie, ont de quoi s'inquiéter : elles sont priées de rejoindre des "grands groupes" surendettés... Le piège va fonctionner ?

Prétendre que le monde rural appartient au passé semble la solution la plus simple pour le rayer de la carte ! Circulez, la réforme concerne moins de 5% de la population ! Les parasites du pays ! Ils coûtent trop cher à la nation, nos bouseux ! Et si vous choisissez de vivre dans ce no man’s land, vous devrez assumer : payer des impôts élevés et ne bénéficier d’aucun service public !

Une France d’intercommunalités d’au moins 20 000 habitants et de communes d’au moins 1000, serait plus efficace ?
Une France où 500 000 conseillers municipaux sont priés de délaisser leur occupation bénévole car "les femmes et les hommes politiques" vont gérer le tout... naturellement au moindre coût !... Quant aux charges réductibles du genre contrats d’assurances, fournitures... une mutualisation suffisant, l’attaque contre les communes relève bien de l’idéologie... Le concept des grandes villes ayant échoué, il faut supprimer les villages !...


Commune nouvelle en France
Les villages doivent disparaître !

(Communes nouvelles 2015 ou fin de la ruralité)



Le livre essentiel pour comprendre et réagir...

livre village couverture
Soutenir :



SUIVRE Flux RSS.






Ajouter un avis ou votre réponse

- du 11 novembre 2015 à 19 : 52
de bonneville : La revitalisation des territoires ruraux se fera par l'attention portée par les citoyens du cru, aux perspectives d'activité envisagées par les enfants de ces contrées, mais aussi en accueillant et en accompagnant des porteurs de projets. Les citoyens locaux attachés à leurs bourgs, leurs racines,trouveront collectivement les réponses aux exigences du temps, pour peu qu'ils l'exigent avec force; à défaut ils seront les contributeurs passifs d'une tendance contemporaine : La promotion de gouvernances de plus en plus "HORS SOL".

- du 29 mai 2015 à 22 : 03
de via twitter : Mathieu Legout note : "vision partisane! c'est le pouvoir pour les élus municipaux de valoriser leur territoire." Je précise : "Valoriser leur territoire ! Des quartiers riches et Des zones (rurales) abandonnées.
Avenir des villages conquis : Payer plus d'impôts pour permettre aux quartiers riches de dépenser plus."

- du 29 mai 2015 à 15 : 19
de via twitter : Cyril.cz répond "une commune de 100 habitants n'est pas viable, il faut être réaliste."

Stéphane Ternoise a publié de nombreux livres sur la campagne lotoise. Par exemple Saillac dont la couverture vous est proposée ci-dessous (son lavoir central) les livres sur le Quercy (site http://www.quercy.pro)

saillac dans le  Lot

Grande interview au sujet des communes nouvelles dans la Vie Quercynoise du 4 novembre 2015
LIRE
nos églises